Dhammapada Versets 219, 220

Une personne qui s’est absentée longtemps et revient sain et sauf de son voyage, est accueillie avec joie par ses proches, ses amis et ses compagnons à son retour.

De même, celui qui a fait du bien est accueilli par ses bonnes actions lorsqu’il quitte ce monde pour l’au-delà, comme les proches accueillent un être cher à son retour.

L’histoire de L’histoire de Nandiya

Alors qu’il résidait dans le bois d’Isipatana, le Bouddha prononça les versets 219 et 220, en faisant référence à Nandiya.

Nandiya était un homme riche de Baranasi. Après avoir écouté le discours du Bouddha sur les avantages de construire des monastères pour les bhikkhus, Nandiya construit le monastère Mahavihara à Isipatana. Le bâtiment était doté de pinacles et entièrement meublé. Dès que le monastère fut offert au Bouddha, un manoir apparut pour Nandiya dans le monde des deva Tavatimsa*.

Un jour, lorsque Vénérable Maha Moggalana, un chef disciple du Bouddha, visita le monde Tavatimsa* deva, il vit un très beau palais, il demanda à qui cela était destiné et on lui répondit que c’était pour le donateur du monastère Mahavihara à Isipatana. À son retour du monde de Tavatimsa deva, Vénérable Maha Moggalana demanda au Bouddha : « Vénérable Seigneur ! Ceux qui accomplissent des actes méritoires, ont-ils des demeures et autres richesses préparées dans le monde des devas alors même qu’ils vivent encore dans ce monde ? ». Le Bouddha répondit :  » Mon fils, pourquoi demandes-tu cela ? N’as-tu pas vu toi-même le palais et les richesses qui attendent Nandiya dans le monde des devas de Tavatimsa ? Les dévas attendent la venue des gens bons et généreux, comme les parents attendent le retour de celui qui est absent depuis longtemps. Lorsque les bons meurent, ils sont accueillis avec joie dans la demeure des dévas. »

Puis le Bouddha dit :

Un homme qui s’est absenté longtemps et revient sain et sauf de son voyage, est accueilli avec joie par ses proches, ses amis et ses compagnons à son retour.

De même, celui qui a fait du bien est accueilli par ses bonnes actions lorsqu’il quitte ce monde pour l’au-delà, comme les proches accueillent un être cher à son retour.

*Tavatimsa : royaume des  » trente-trois dieux », « êtres divins » de classe supérieure.

Quelques réflexions …..

Bien que le Bouddha ait été très clair sur le fait que la méditation était très importante dans notre développement spirituel, la bonté, la générosité, l’humilité à un niveau pratique contribuent également à notre développement. Lorsque nous passons beaucoup de temps à méditer, mais peu de temps à mettre nos valeurs en pratique, nous ne parvenons pas à remettre en question nos attachements parce que nous ne les voyons pas. Il se peut que nous ne réalisions pas que nous avons tendance à nous mettre en colère jusqu’à ce que nous soyons provoqués, que nous ne réalisions pas que nous sommes avares jusqu’à ce que nous soyons dans une situation de don ; et c’est quelque chose que nous ne pouvons voir que dans des situations de la vie quotidienne.

En outre, il est également important de se rappeler que nos bonnes et mauvaises actions ont un impact sur le monde qui nous entoure.